• Des « référents » formés au bien-être animal dans les élevages : très insuffisant !

    Il y a 6 mois - Par 30 Millions d'Amis

    Une mesure en trompe-l'œil? « A compter du 1 er janvier 2022, tous les élevages d'animaux domestiques (animaux de rente, de compagnie, équidés) et d'animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité devront désigner un référent en charge du bien-être animal », indique le ministère de l'Agriculture dans un communiqué. « Le référent "bien-être animal" peut être le responsable d'élevage lui-même ou une personne qu'il désigne au sein de son personnel », selon l'arrêté du 16 décembre 2021 paru au Journal officiel.
    Un texte qui ne tient pas comptes des remarques des ONG de protection...
    Lire la suite ...