• Les égarements de cétacés dans la Seine sont-ils plus nombreux qu'avant ? La réponse d'un chercheur

    Il y a 2 mois - Par Sciences et Avenir

    Fin mai 2022, une orque mourait de faim - selon les premières constatations de la nécropsie - dans la Seine alors qu'elle avait été repérée une première fois le 17 mai 2022,entre le pont de Normandie et Tancarville. Le 3 juillet, un rorqual était signalé également près du pont de Normandie. Les autorités et l'ONG Sea Shepherd perdaient ensuite sa trace, espérant son retour à la mer. Un mois plus tard, toujours dans la Seine, un béluga, une espèce que l'on retrouve habituellement dans les eaux froides, s'égarait à son tour. L'opération de sauvetage inédite mise en place n'avait pas permis...
    Lire la suite ...