• Hong Kong doit durcir ses lois pour lutter contre la contrebande d'animaux sauvages

    Il y a 1 mois - Par Sciences et Avenir

    L'ex-colonie britannique est une plaque tournante du commerce international des espèces animales menacées telles que les éléphants, les rhinocéros ou les pangolins notamment en raison de son port, un des plus importants au monde, et de ses multiples liaisons en termes de transport. La plupart de ces espèces de contrebande sont destinées aux consommateurs chinois. Si des saisies records ont été effectuées ces dernières années, elles masquent en réalité une absence de progrès en la matière, pointent des chercheurs de l'Université de Hong Kong.
    La contrebande d'espèces sauvages n'est pas...
    Lire la suite ...