• La vie aquatique pourrait être impactée par le rejet des eaux plus chaudes des centrales nucléaires

    Il y a 21 jours - Par Sciences et Avenir

    29 réacteurs nucléaires sur 56 sont actuellement indisponibles et la vague de chaleur extrême que subit le pays ne fait qu'empirer la situation. La canicule de cet été a conduit à une élévation inhabituelle de la température de certains milieux aquatiques. Or, une centrale nucléaire dépend des cours d'eau pour refroidir ses réacteurs.
    Mais une fois utilisée, l'eau est rejetée à une température plus chaude, de quelques dixièmes de degrés à plusieurs degrés. Pour ne pas trop réchauffer davantage les milieux environnants et protéger la biodiversité aquatique, les températures des rejets d'eau...
    Lire la suite ...