• Les éléphants d'Asie capturés sont profondément traumatisés

    Il y a 12 jours - Par Sciences et Avenir

    Les éléphants d'Asie capturés dans la nature vivent cinq ans de moins que leurs congénères nés en captivité et le " stress " de leur capture les affecte pendant des années, selon une étude publiée le 7 août 2018 dans la revue Nature Communications. Les auteurs ont passé en revue les données " exceptionnelles " issues de l'industrie forestière en Birmanie, où quelque 5.000 pachydermes vivent aujourd'hui en captivité. La plupart sont utilisés dans ce secteur, transportant du bois dans des lieux difficilement accessibles aux véhicules. Ces données leur ont permis de comparer la mortalité de...
    Lire la suite ...