• Le commerce des animaux sauvages, terreau fertile des épidémies

    Il y a 7 mois - Par Sciences et Avenir

    Il y a 17 ans, le virus du Sras, transmis par les animaux , avait mis en lumière la dangerosité de la consommation d'animaux sauvages. Mais l'apparition d'un nouveau coronavirus en Chine montre, selon des scientifiques, que cette pratique demeure répandue et représente un risque croissant pour la santé humaine.
    Comme le Sras , ce nouveau coronavirus qui a déjà fait 56 morts et contaminé près de 2.000 personnes aurait pour origine des animaux sauvages vendus à des fins de consommation humaine. Même si les conclusions sur l'origine de cette épidémie ne sont pas encore connues, les autorités...
    Lire la suite ...