• L'anthrax menace les populations de chimpanzés

    Il y a 15 jours - Par Sciences et Avenir

    CADAVRES. On imagine que ce fut un travail harassant. Les chercheurs du Max Planck Institute ont arpenté la forêt du parc national Taï de Côte d'Ivoire à la recherche d'ossements et de cadavres d'animaux morts lors de ces dernières décennies. Ils ont ainsi récupéré 204 carcasses et 75 os de 20 espèces animales différentes, les plus vieux cadavres datant de 26 ans. Et ils ont recherché des traces de Bacillus anthracis et de la souche proche Bacillus cereus . Autrement dit la redoutable bactérie sporulante de l'Anthrax. Les résultats publiés dans Nature ne sont pas rassurants .
    « A notre...
    Lire la suite ...