• 3 mois avec sursis et interdiction de port d'armes pour avoir tué le chat de sa voisine

    Il y a 23 jours - Par 30 Millions d'Amis

    « C'est toujours douloureux, même deux ans après! » Le 15 mars 2019, Françoise découvre son chat ensanglanté dans sa propriété, allongé sur le côté et agonisant.
    Des plombs retrouvés dans le corps
    « Je l'ai pris, enveloppé dans une serviette et couru chez le vétérinaire », se remémore la maîtresse, toujours meurtrie. A son arrivée, l'animal a été endormi pour abréger ses souffrances. « Je me souviens de ses hurlements de douleur , témoigne la maîtresse. Trente minutes de cris épouvantables... »
    Le rapport vétérinaire se révèlera sans équivoque : « Le chat présentait une plaie par arme à...
    Lire la suite ...