• Le dépeceur de chat reste en prison, sa peine doublée en appel

    Il y a 17 jours - Par 30 Millions d'Amis

    Les images avaient provoqué l'effroi sur le réseau social Snapchat. Un individu de 20 ans originaire de Freyming-Merlebach, en Moselle, s'était mis en scène en train de mutiler et dépecer un chaton.
    S'il avait été reconnu coupable des faits et condamné en première instance à une peine de 10 mois de prison, dont 4 mois ferme, l'homme a écopé d'un jugement plus sévère en appel : 2 ans de prison, dont 8 mois ferme.
    Il reste donc sous mandat de dépôt dans la prison de Sarreguemines où il est actuellement détenu. Le prévenu a également reçu une interdiction définitive de détenir un animal.
    Le...
    Lire la suite ...