• Douceur hivernale : quelles conséquences sur les écosystèmes ?

    Il y a 18 jours - Par 30 Millions d'Amis

    Même si le mercure a fortement chuté et que la neige a fait son apparition, la France - comme le reste de l'Europe - a connu une « vague de chaleur hivernale » qui a donné aux fêtes de fin d'année et à ce début du mois de janvier de faux-airs de printemps. Pour preuve, du 21 au 31 décembre la moyenne des températures enregistrées est légèrement supérieure à ce qu'on observait, auparavant, sur la première semaine... d'avril! De quoi perturber de nombreuses espèces animales.
    La « désynchronisation » des floraisons et des hivernages de pollinisateurs
    Si les premiers organismes frappés par ce...
    Lire la suite ...