• Les animaux domestiques et sauvages, ces victimes collatérales des guerres

    Il y a 7 jours - Par Sciences et Avenir

    Première Guerre mondiale : 16 millions d'animaux réquisitionnés, 9 millions ont été tués. Guerre civile au Mozambique : les troupeaux de girafes et d'éléphants du parc national de Gorongosa ont diminué de 90%. Utilisée sur des théâtres de guerre, victime collatérale de tirs ou de la modification de son habitat, la faune peut être touchée de différentes manières par des conflits armés.
    Mais dans un tel contexte, certains s'interrogent sur la nécessité d'apporter une aide aux animaux. " Je m'attache à expliquer les liens qui unissent les animaux aux humains dans les situations de conflit, en...
    Lire la suite ...