• Démantèlement d'un trafic d'espèces protégées sur les réseaux sociaux

    Il y a 1 mois - Par 30 Millions d'Amis

    C'est « le Parisien » qui a révélé l'affaire : le démantèlement d'un trafic international d'espèces protégées. Organisées par une jeune toulousaine de 22 ans via les réseaux sociaux, les ventes concernaient lynxs, servals, tamarins « mains rousses », jeunes chouettes... Autant d'espèces dont la vente - comme la détention - sont interdites en France et passibles de peine allant jusqu'à 3 ans de prison et 150 000 e d'amende , 7 ans de prison et 750 000 e d'amende si les faits sont commis en bande organisée.
    Un an d'enquête
    Selon le quotidien, il a fallu un an d'enquête et d'importants moyens...
    Lire la suite ...